Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Orgie en mer - Sauw

Publié le par Malénia

Orgie en mer - Sauw

Genre Erotique

Quatrième de couverture

Franck est un homme d’affaires en vacances sur la Côte d’Azur, fortuné comme il se doit, séducteur et ne dédaignant pas la compagnie des femmes. Il rencontre Amélie, une très belle demoiselle, dévergondée au comportement provocateur. Elle se donne immédiatement à lui. Il lui propose alors de participer à une partie fine qu’un milliardaire, Jérôme Guyot, organisera sur son yacht le lendemain, dans le plus grand secret. Fasciné par elle, il fait l’impasse sur le mystère qui entoure cette femme.

Mon avis

Ce livre est le prélude à "La planète des femmes", du même auteur, que j'avais lu il y a de cela quelques semaines, et dans lequel j'avais apprécié les sous-entendus féministes. On y retrouve l'idée d'une planète des femmes vouée au sexe, de laquelle de mystérieuses guerrières voyageraient pour venir enlever des terriens (hommes).
Je dois dire tout de suite que je n'ai pas du tout accroché avec celui-ci, dès le départ. Au premier abord déjà, la couverture et le titre ne m'ont guère inspirée : cela ressemblait à de l'érotisme de série B, et je pense que si je ne l'avais pas reçu en service presse, j'aurais tout bonnement passé mon chemin. Mes a-priori se sont confirmés à la lecture : je ne me suis pas laissée entraîner par l'histoire, pas plus que par les personnages. Ces milliardaires désabusés qui organisent des orgies en mer avec des prostituées n'ont su attirer ni mon envie, ni ma pitié, juste un froid désintérêt.
Pourtant, la plume d'Erika Sauw reste agréable à lire et, même si l'histoire ne m'a guère emballée, il faut avouer qu'elle est bien ficelée. Pour ce qui est des scènes de sexe, il s'agit ici d'un érotisme trash et explicite, loin des métaphores poétiques, et là encore, ce n'est pas ma tasse de thé.
En résumé, un avis plutôt négatif, même si je pense surtout que c'est le fait d'avoir lu le second opus avant celui-ci qui m'a gâché une partie de la découverte. Hélas, sur un texte aussi court, cela a été fatal.

Merci aux éditions Artalys.

Commenter cet article

Emeline 21/05/2015 19:28

C'est pas le genre de livre que j'achèterais, rien qu'en lisant le résumé à la base :p

Malénia 21/05/2015 22:22

Oui, disons qu'on sait à quoi s'en tenir :)