Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et si on se prostituait ? - Eva Giraud

Publié le par Malénia

 Et si on se prostituait ? - Eva Giraud

Genre Témoignage

Quatrième de couverture

« J'ai cherché du boulot pendant quatre ans. Avec acharnement. Deux heures par jour, cinq jours par semaine. Je n’ai pas eu un seul entretien. J’ai postulé, cent fois, deux-cents fois, postulé encore. Et puis j'ai arrêté de compter.
J'ai 25 ans, je suis au chômage mais ne touche pas le chômage. Que faire quand on ne rentre pas dans les cases ? Eh bien, on fait comme moi, et comme des milliers d'autres : on cherche, on s'occupe, on travaille pour la gloire, et on prend ça avec humour. Et surtout, parfois, on a envie d'étrangler les gens qui nous disent que "quand on veut on peut". »
Elle s’appelle Eva, elle cherche du travail depuis… toujours ? Oui c’est plus ou moins ça. Vous connaissez tous une « Eva », nous sommes tous concernés de près ou de loin par sa situation. Heureusement, Jean-Claude est là pour la soutenir. Et c’est avec humour, bien qu’avec réalisme également, qu’elle nous présente son aventure, pour ne pas dire son parcours du combattant.
« Et si on se prostituait » est un témoignage qui n’emploie pas la langue de bois et qui dénonce une réalité qui ne fait pas toujours plaisir… Mais Eva a le mérite de s’exprimer sur le sujet dans cette nouvelle dont le ton léger permet de ne pas dramatiser le sujet abordé. Car même si la situation est effectivement dramatique pour nombre de jeunes comme Eva, elle a su présenter son expérience avec du recul et un cynisme qui lui va tellement bien…

Mon avis

Il s'agit ici d'une nouvelle, qui relate avec justesse la quête du premier emploi d'une jeune diplômée. Mois après mois, on la suit dans ses démarches : envois de C.V, contacts directs, puis dans sa longue perte de confiance. On y découvre les premiers jobs inintéressants, auxquels elle postule quand même, puis le premier petit boulot, pour survivre, et enfin le triste abandon de ses rêves et de sa vocation.

J'ai trouvé ce livre vraiment bien écrit, et surtout juste. Je me suis reconnue dans cette jeune diplômée gonflée à bloc à la sortie de l'école, qui comprend jour après jour qu'avoir des rêves, de la volonté, ou même du talent, ne suffisent pas. J'ai retrouvé dans ces lignes ma première conseillère pôle emploi, qui m'expliquait, gentiment, que sans "cooptation" je ne trouverais jamais de poste. (Pour ceux qui ignoreraient le terme, la "cooptation" c'est ce que l'on appelait jadis piston avec une grimace, aujourd'hui c'est un sésame prisé et obligatoire pour franchir les portes de l'entreprise.)

En résumé c'est un témoignage qui m'a vraiment touché, et qui m'a rappelé beaucoup de choses. Je ne sais pas où en est l'auteure aujourd'hui, mais je lui espère des jours meilleurs. Je le conseille vivement à tous les recruteurs, qui n'imaginent souvent pas le mal qu'ils font par leurs remarques acerbes, ou pire, par leur indifférence.

Commenter cet article