Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur les ruines du monde - Collectif

Publié le par Malénia

 Sur les ruines du monde - Collectif

Genre Recueil

Résumé

Sur les ruines du monde, une anthologie composée de 10 histoires post-apocalyptiques, présente le travail d’auteurs actuels de la scène fantastique française. 10 décors, 10 ambiances, 10 fables terribles qui dépeignent la fin de notre civilisation. Entre poésie, violence et mystère, laissez-vous guider à travers les ruines des grandes cités et les paysages dévastés à la recherche de la réponse à une question : Que resterait-il de l’humanité sans la civilisation ?

1 - Schrödinger (V.F.F Pouget) : Enfermé dans une cellule minuscule pour les prochaines années à attendre que le monde s’auto-détruise, le héros de cette histoire se demande s’il a finalement fait le bon choix en acceptant cette proposition.

2 - Le sac koala (Nathalie Haras) : Quelques jours avant l’arrivée de la météorite, la population fuit vers le sud pour éviter le point d’impact. Mais ce père, lui, fonce vers le nord avec une seule idée en tête : retrouver sa fille.

3 - La fête (Lionel Dulout) : A travers les ruines silencieuses de notre monde, la Fête sans fin suit son cours, éphémère et insouciante. Jusqu’au jour où ils s’installent près de cette tour gigantesque où les secrets du passé sont enfermés.

4 - M. le Vétérinaire fait sa tournée (Stéphane Pihen) : Dans une Haute-Normandie ravagée par la crise économique, M. le Vétérinaire prèpare son repas du soir après sa tournée journalière : jus de betterave et chaton mort-né.

5 - L’adieu à la reine (Annaiq le Quellec) : L’humanité fuit la Terre, caillou desséché dont toutes les réserves ont été outrageusement épuisées. Une femme vient assister à un spectacle étrange : on brûle ce qui reste de la grande flotte espagnole dans le port de sa ville. La fin d’un monde et la fin d’une époque.

6 - Mars (Renaud Ehrengardt) : Benjamin et Rafael ont dix ans. Il est temps pour eux de passer leur initiation. Le sage du village les envoie chercher un objet mystérieux par-delà la Montagne Bleue, là où vivent les fantômes.

7 - Au nom d’Athée (Mathieu Dugas) : Après avoir traversé la moitié de la planète à la recherche de sa femme, Paik Young Il devra affronter des pirates toulonnais qui se sont installés sur les côtes ainsi qu’une secte aux mœurs étranges adorant un Dieu mystérieux répondant au nom d’Athée. Dans une Provence sans foi ni loi, il devra se battre pour survivre et retrouver son épouse.

8 - Protéger et servir (Thomas Baronheid) : La vie se déroule paisiblement dans le Foyer. Les robots pourvoient à tous les besoins des humains sans qu’ils aient à se préoccuper du monde extérieur, qu’ils n’ont jamais vu. Mais un jour, ce havre de paix est bouleversé par une étrange attaque…

9 - Sur les traces du Dragon-Tangible (Anthony Boulanger) : Le monde est noyé dans une épaisse fumée noire et toxique. Seul moyen de repousser ces volutes mortelles : les hydrocarbures. S’étant installés sur les aires d’autoroute, les survivants s’interrogent sur les traces étranges retrouvées un matin au bord de la route et qui évoquent une créature mythique issue du nuage obscur : le Dragon-Tangible.

10 - Derrière le désert (Svetlana Kirilina) : Qu’y a-t-il au-delà de ce désert apparemment sans fin qui cerne le petit village de Mara ? Une question qui l’obsède depuis son plus jeune âge. Poussée par les voix mystérieuses qui émanent du désert, elle envisage d’entreprendre cet ultime voyage au bout de l’inconnu.

Mon avis

C'est un recueil de qualité, avec de très belles histoires. Autour d'un postulat commun (la fin de l'humanité) les différents auteurs ont inventé un nouveau monde, humain ou inhumain, et se sont interrogés sur notre futur...et notre passé.

Schrödinger (V.F.F Pouget)
C'est la première nouvelle du recueil, celle dans laquelle on se lance, qui donne le ton... Elle raconte l'enfermement d'un homme, le dernier (ou pas). C'est bien écrit, mais j'avoue que la fin m'a laissé...sur ma faim!

Le sac koala (Nathalie Haras)
Celle-ci parle d'amour, celui d'un père pour sa fille handicapée. Mais c'est un amour tardif, et on devine que là encore cela finit mal. Le texte est fin et bien ciselé, mais il manquait un peu d'émotion pour moi.

La fête (Lionel Dulout)
Probablement une de celles qui m'ont le plus captivé, notamment grâce à la plume, superbe, de son auteur. On y décrit le monde d'avant et celui d'après, une fête perpétuelle, mais amère, qui remplace un monde austère et trop structuré. J'y ai vu une allégorie du communisme, remplacé par un capitalisme meurtrier, mais j'aimerais bien connaître l'avis de l'auteur à ce sujet!

M. le Vétérinaire fait sa tournée (Stéphane Pihen)
Une nouvelle très noire et très bien écrite, avec une fin déroutante. Un autre de mes coups de cœur!

L'adieu à la reine (Annaiq le Quellec)
Je ne suis pas "entrée" dans ce texte. Je ne sais pas si cela est du à sa brièveté ou à son côté décalé par rapport au reste du recueil, mais malgré sa qualité, indéniable, elle m'a laissé de marbre.

Mars (Renaud Ehrengardt)
Un texte sur l'initiation, un peu trop long à mon goût, qui nous raconte l'histoire de deux enfants en route vers un objet inconnu. Je n'ai pas été transportée par cette nouvelle-ci. Même si l'histoire tient debout, elle met du temps à démarrer, et je m'en suis vite lassée.
Au nom d'Athée (Mathieu Dugas)
Mon coup de cœur! Une nouvelle qui trait de la survie, des sectes, d'une quête effrénée. Probablement la plus longue et sans aucun doute ma préférée, avec ses nombreuses références à l'Odyssée.

Protéger et servir (Thomas Baronheid)
Un monde où des robots "bienveillants" s'occupent des humains, jusqu'à les robotiser. Une écriture intéressante, un ton très juste et surtout une fin...inattendue!

Sur les traces du Dragon-Tangible (Anthony Boulanger)
Ici une épaisse fumée noire recouvre le monde, et seuls les hydrocarbures permettent de survivre. Bien que l'histoire soit bien écrite, j'ai eu beaucoup de mal à m'y intéresser et les personnages ne m'ont pas convaincue plus que ça.

Derrière le désert (Svetlana Kirilina)
Une nouvelle sur le voyage et le besoin irrépressible de partir, encore et encore, trouver mieux ailleurs, ou autre chose... Ce texte m'a beaucoup plu : il soulève de nombreuses questions, sur ce que l'on a, ce que l'on voudrait....et ce que l'on aura!

En résumé, un très bon recueil, que j'ai vraiment apprécié, avec des auteurs de qualité!

Commenter cet article