Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des mensonges dans nos têtes - Robin Talley

Publié le par Malénia

Des mensonges dans nos têtes - Robin Talley

Genre Jeunesse

Résumé
1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté.
C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

Mon avis

Je n'aurais qu'un mot : Epoustouflant. Emouvant. Violent. (bon,ok, ça fait trois)

C'est un roman que j'ai reçu lors d'une opération Masse Critique Babelio, et c'est également celui que j'ai choisi dans le cadre du challenge"Un an, un challenge et des livres" puisque la thématique de ce mois-ci était "Un roman avec du orange sur la couverture".

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu un tel coup de coeur pour une de mes lectures. L'histoire est celle de deux jeunes femmes que tout oppose : l'une, Linda, blanche et raciste, l'autre, Sarah, noire et intégrationniste. Et pourtant peu à peu, naît une attirance que rien ne laissait supposer.

De ce postulat de départ, on aurait pu faire un livre à l'eau de rose, presque mièvre, sur leur histoire impossible. Mais le roman de Robin Talley est bien plus que ça. L'auteur évoque la ségrégation raciale avec beaucoup de finesse, en faisant alterner la voix de Linda et celle de Sarah. On plonge alors dans la psychologie des deux personnages, et l'on n'a aucun mal à se mettrre dans leurs peaux. Etrangement, l'une et l'autre sont attachantes, mais le personnage de Sarah, par sa force et sa détermination, est véritablement fascinant.

Le lecteur découvre aussi, à travers les mots de Robin Talley, toute l'horreur de la ségrégation bien sûr, mais surtout la violence muette dans laquelle sont plongées ses protagonistes. Le style est fluide, très agréable à lire, sans ton moraliste ou accusateur. L'auteure raconte. Et avec brio.

Enfin, l'homosexualité féminine, même si elle n'est que suggérée, est là encore évoquée avec beaucoup de subtilité : Robin Talley nous parle d'amour, tout simplement.

En résumé : j'ai adoré ce livre. Le style, le ton, le sujet, les personnages...

Pour une fois, tout est parfait, je n'ai rien à redire.

(et il faut bien l'avouer, c'est quand même assez rare!)

 

tous les livres sur Babelio.com
Commenter cet article

Cassandre 22/10/2015 20:38

J'ai très envie de le lire !

Malénia 22/10/2015 20:41

Fonce ! :-)