Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La bayadère - Maria de Lac

Publié le par Malénia

La bayadère -  Maria de Lac

Genre Jeunesse

Résumé

Relate la destinée d'une prêtresse amoureuse d'un Prince, engagé auprès de la fille d'un Radjah. Intrigues et jalousies amèneront les personnages à évoluer dans une scénographie digne des Milles et une Nuit!

Mon avis

La Bayadère est un album illustré librement inspiré de l’œuvre éponyme de Marius Petipa. L'histoire du livre est celle de Terry, qui va voir ce ballet à l'opéra Bastille. Mais l'ange de la colonne au centre de la place se détache et vient lui raconter à l'oreille l'histoire du spectacle. Il s'agit des amours contrariées de Solor et de Nikiya, puis que Solor, promis à Gamzatti, ne peut épouser la jeune bayadère. En résultent plusieurs péripéties, jusqu'au final que je me garderais bien de spoiler ici.

La première chose qui m'a frappé en découvrant le livre, c'est sa qualité. Avec sa couverture noire cartonnée, son marque page en tissu et son papier au grammage lourd, c'est dès le départ un très bel objet.

L'histoire est agréable : l'idée de faire découvrir ce ballet à Terry par le biais de cet ange tombé du ciel est amusante, et assez intéressante. Par contre, je dois avouer qu'elle s'adresse tout de même à des enfants d'un certain âge car même s'il est raconté avec des mots simples, la profusion de personnages du ballet et les termes propres à l'Inde rendent la lecture difficile pour un enfant de moins de neuf ans.

Les illustrations, délibérément naïves, sont toutes en douceur et certaines pages m'ont même fait penser à l'univers impressionniste. Cependant, j'ai trouvé que certaines planches étaient peu mises en valeur par la mise en page noire, le contraste étant parfois trop important, au détriment du dessin. Peut-être qu'un léger traitement numérique des illustrations, pour les accentuer, aurait été nécessaire.

En résumé, La Bayadère est un livre culturel agréable à parcourir, qui accompagnera agréablement l'enfant qui va voir le ballet. Il peut aussi permettre à ceux qui n'ont pas la chance ou l'occasion d'assister à ces représentations de découvrir un nouvel univers, et qui sait, peut-être, de le leur faire aimer!

Un grand merci à Maria de Lac pour m'avoir confié ce service de presse.

Commenter cet article