Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les larmes de Satan de Gilles Milo-Vacéri

Publié le par Malénia

Les larmes de Satan  de Gilles Milo-Vacéri

Genre Historique

Résumé

Après l’orphelinat où il subit le pire et dont il s’évade à seize ans. Après avoir échoué dans sa tentative de vouloir vivre honnêtement, en travaillant dur, tout en mourant de faim et de froid. Après avoir compris qu’il ne lui restait plus qu’à voler les riches pour survivre. Après une condamnation au bagne et aux travaux forcés à perpétuité pour un crime qu’il n’a pas commis, Antoine Boulan a de quoi en vouloir à la terre entière et haïr son prochain.

Pourtant quand la guerre éclate et que la France a besoin de braves, il n’hésite pas une seconde et espère racheter son passé trouble avec son engagement dans l’armée. La haine, la colère, la rancune qu’il porte en lui, Antoine les met au service de la patrie. Malheureusement, de retour à Dunkerque en pleine débâcle, il est grièvement blessé et demeure en terre occupée par les Allemands victorieux. Ce sera le début d’une aventure pendant laquelle il multipliera les actions d’éclat, les actes de bravoure et Antoine s’endurcira devant les horreurs perpétrées par les nazis. Sans être vraiment soldat ou déjà résistant, il devient, presque par hasard, un combattant émérite.

Malgré son passé mal assumé, Antoine poursuit la lutte et finit par intégrer l’un des premiers réseaux de résistants à Paris, qui prendra plus tard le nom de Groupe Opéra. Il en deviendra le chef, faisant preuve d’ingéniosité, de courage et trop souvent d’inconscience. Il y rencontrera la femme de sa vie, Alice de Louvres, une courageuse résistante qu’il admire et dont il tombe follement amoureux. La jeune femme ne tarde pas à porter leur enfant et pour Antoine, c’est l’aboutissement de toute une vie et un véritable bonheur. Il a atteint son but le plus secret !

Quand Alice est abattue devant ses yeux, Antoine voit tous ses espoirs disparaître en une seconde. La famille qu’il rêvait de construire, le pardon qu’il pensait avoir mérité, tout ce qu’il y avait d’humain, de bon et de vrai en lui, il n’en reste plus qu’un vaste champ de ruines.

Pour ne pas devenir fou, Antoine se jette, corps et âme, dans sa quête ultime, une croisade où il sème la mort sans attendre d’absolution, une guerre solitaire dont il n’espère plus aucun pardon, un voyage au bout de l’enfer qui le mènera jusqu’à Auschwitz – Birkenau...

Antoine trouvera-t-il sa rédemption ou est-ce que les atrocités de la guerre auront raison de sa bravoure et de ses principes ? Que trouvera-t-il au bout de son chemin, en marge de la guerre ? Quel prix devra-t-il payer pour retrouver une...

Mon avis

Vous trouvez le résumé un peu long? Ne lisez pas le livre!
Les larmes de Satan est un remarquable pavé de 618 pages, qui nous raconte les aventures d'Antoine, jeune orphelin à qui la vie ne fait aucun cadeau. On le suit dans sa vie de jeune adulte envoyé au bagne, qui en sort pour devenir soldat, puis résistant...
Mon avis est mitigé. C'est un livre très bien écrit qui nous fait voyager à travers les horreurs de la seconde guerre mondiale, avec des scènes de guerre sans concession. C'est instructif, et souvent addictif : beaucoup de scènes d'action et de suspens.
Antoine est un personnage très attachant, et les malheurs qui ne manquent pas de s’abattre sur sa tête à chaque chapitre le rendent encore plus fascinant. Car dès qu'Antoine connaît un peu d'amour ou de bonheur (notamment auprès d'Alice, sa future femme) et bien : paf, une catastrophe le lui enlève!

C'est d'ailleurs ce qui m'a empêche d'apprécier pleinement ce livre. Antoine est de toutes les batailles : le bagne d'abord, mais aussi Dunkerque, la résistance, et même Auschwitz. C'est une sorte de super-héros qui se sort des situations les plus alambiquées, et qui, à lui seul, connaît tous les affres de la seconde guerre mondiale. J'ai trouvé que cela manquait de vraisemblance, et j'ai même parcouru les derniers chapitres avec une once de lassitude, je dois l'avouer.

Cela reste cependant un roman à découvrir. Pour ce qu'il peut nous apprendre sur cette période trouble de l'histoire de France, mais aussi pour la plume, plus qu'agréable, de son auteur.

Commenter cet article