Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contes à vomir debout - Gudule

Publié le par Malénia

Contes à vomir debout - Gudule

Genre Humour

Résumé

Parus initialement dans Charlie hebdo, Hara kiri, Fluide glacial , Psikopat et Hebdogiciel durant les années 80, ces trente-cinq contes ont retrouvé une seconde jeunesse grâce aux illustrations de Philippe Caza.
Leur cruauté vintage vous rappellera un temps où le politiquement correct n’ était pas de rigueur, et où l’on riait de tout — surtout du mauvais goût !

Mon avis

Lorsque j'ai reçu ce service de presse, de la part des Editions Armada, j'ai été agréablement surprise. C'est un très beau livre noir, brillant, avec une superbe couverture. Si vous êtes des fidèles de ce blog, (sinon c'est mal!) vous connaissez forcément mon goût pour les œuvres de Gudule, grande dame partie trop tôt, que j'ai d'ailleurs déjà chroniquée ici, ici, ici ,ici, et encore ..bref, je ne m'en lasse pas.

Aussi, la découvrir dans ce nouveau registre, l'humour noir et acide, m'a particulièrement plût, et c'est avec un grand plaisir que j'ai dévoré chacun de ces "Contes à vomir debout". Ces nouvelles ont toutes en commun une satire amusée mais corrosive de notre société contemporaine. De façon détournée, Gudule nous met face à notre réalité et à ses immondices. C'est subversif, amoral, et, comme toujours, terriblement bien écrit. On plonge avec horreur dans l'égocentrisme d'un homme qui finira par s'auto-dévorer, ou pire encore, dans les affres d'une famille tellement vouée à la lé télé réalité qu'elle en mourra, face caméra, et avec le sourire.

Sans aucune censure, ces petits contes se jouent de nos travers et les poussent à leur paroxysme, dans une cruauté macabre absolument divine. On rit, on sourit, mais toujours jaune, car c'est de nous que parle l'auteure quand elle évoque cette brigade d'assainissement, chargée de "nettoyer" la société, ou encore de ces vaccins obligatoires pour se vacciner contre les vaccins obligatoires.....

Cette édition est de plus illustrée par les crayonnés de Caza, qui viennent à merveille compléter les images (déjà fortes) que le lecteur à en tête pendant sa lecture.

Un ouvrage politiquement incorrect nous dit l'éditeur, je dirais pour ma part qu'il est bien trop correct pour être politique. Une fois encore, Gudule m'a impressionnée par sa maîtrise de la langue, de l'écriture et de l'a-propos. C'est un très bel hommage que lui rendent les éditions Armada en éditant cet ouvrage qui, véritablement, lui rend justice.

A découvrir d'urgence!

Commenter cet article