Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tengu de Graham Masterton

Publié le par Malénia

Tengu de Graham Masterton

Genre Horreur

Résumé

C’est le plus redoutable des démons de la mythologie japonaise. Le pouvoir maléfique du Tengu ne connaît pas de limites. Ceux qu’il possède se transforment en de véritables machines à tuer, dotées dune force surhumaine, insensibles à la douleur, invincibles au combat.
Les guerriers masqués du Tengu se sont infiltrés à Los Angeles. A eux seuls ils pourraient plonger la ville dans un bain de sang, mais ils ne sont que l’un des éléments d’un plan diabolique qui vise à rayer les Etats-Unis de la carte, une bonne fois pour toutes.

Mon avis

J'aime beaucoup Graham Masterton et j'ai lu, dans ma jeunesse, une grande partie de sa bibliographie. Sa façon de lier le suspens à l'horreur, ses descriptions macabres et sanguinolentes, sa façon de distiller la peur... Pour moi c'est un maître du genre, au même titre que Stephen King. Aussi quand j'ai eu ce livre entre les mains, j'ai été pressée de le dévorer.

L'histoire est celle d'un groupe d'homme désireux de créer des Tengus ( démons de la mythologie japonaise) dans le but d'assouvir une vengeance qui couve depuis des dizaines d'années.

Les personnages sont nombreux, et un peu stéréotypés à mon goût. Ce livre a été écrit en 1983, et il a plutôt mal vieilli de ce côté là, il faut bien l'avouer. Cependant, il y a beaucoup d'action, et le suspens monte peu à peu, habilement, émaillé de quelques scènes de sexe assez sulfureuses. Mais ce qui retiendra surtout mon attention ce sont les passages purement sanglants. Masterton reste un des meilleur dans le genre gore, il n'y a rien à redire. Ses descriptions vont loin, bien plus loin que ce que l'on peut lire ailleurs, et on ressort souvent de sa lecture choqué et légèrement nauséeux... Malheureusement, la fin m'a terriblement déçue, je l'ai trouvé expéditive et sans grande imagination.

Je le conseille néanmoins aux amateurs car du Masterton, même un peu moins bon, ça reste toujours excellent!

Commenter cet article