Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Camille et compagnie de Sophie Laroche (tome 1)

Publié le par Malénia

Camille et compagnie de Sophie Laroche (tome 1)

Genre Jeunesse

Résumé

Camille a neuf ans et un caractère déjà bien trempé. Que sa mère ait un nouvel amoureux, ça d’accord, ça la rendra heureuse. Mais que son beau-père Thierry introduise chez elles L’Envahi’Sœur, pas question ! L’Envahi’sœur, c’est Jeanne, la fille de Thierry. Camille a tôt fait de la surnommer Javotte, comme l’horrible belle-sœur de Cendrillon. Jeanne a quatorze ans, se croit tout permis et passe son temps à se plaindre. Camille la déteste et Jeanne le lui rend bien. Les deux filles comprennent vite qu’elles n’ont qu’une solution : faire jeter un sort à leurs parents pour qu’ils se séparent. Et se débarrasser l’une de l’autre pour de bon !

Mon avis

On avait l'habitude de lire des histoires d'enfants de parents divorcés qui tentent de faire fuir le nouveau conjoint de papa ou de maman. Camille, elle, innove, puisque c'est de sa nouvelle sœur dont elle veut se débarrasser, et avec sa complicité!Parce qu'elles ne se supportent pas, les deux jeunes filles vont donc tout faire pour que leurs parents se séparent, et vont user pour cela des plus inédits stratagèmes.

Je dois avouer qu'au début de ma lecture, j'étais un peu inquiète. Je me suis dit "encore un roman jeunesse sur le divorce, où on va rabâcher aux enfants que papa t'aime toujours, maman aussi, blablabla" il n'en est rien.

J'ai réalisé au bout de seulement quelques pages que le divorce des deux parents n'est en réalité qu'un prétexte aux aventures pleines d'humour des deux filles, et c'est avec un vrai bonheur que je me suis alors plongée dans cette lecture, que j'ai véritablement appréciée.

L'histoire se présente comme un journal intime, avec des listes très amusantes, des chapitres très courts, et de sympathiques illustrations (la couverture est, par exemple, une vraie réussite).
Un vrai moment de bonne humeur donc, sans morale et bonnes paroles!

Commenter cet article