Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

Publié le par Malénia

Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

Genre YA

Résumé

Poppy et Rune sont amoureux depuis qu'ils ont cinq ans.Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s'embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l'autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu'elle aime plus que tout.C'est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy : elle a un cancer et ne voulait pas que Rune souffre inutilement en apprenant la nouvelle.Mais Rune, toujours amoureux, s'est juré de rendre Poppy heureuse, même s'il ne leur reste plus que quelques mois à vivre ensemble. Et de lui donner, juste avant sa mort, son millième baiser…

Mon avis

Un mot, pour commencer, sur cette couverture très (trop?) girly qui me plaît cependant beaucoup. Ce flacon de baisers sur fond rose a un côté très romantique, tout comme le titre, qui nous donne envie de se plonger dans un livre tout doux, sans autre préoccupation que de passer un agréable moment tout en tendresse.

L'histoire est celle de Poppy et Rune, amoureux depuis toujours, que la vie va séparer injustement. Quand ils vont se retrouver, Poppy est gravement malade, mais Rune, toujours éperdu, se fait un devoir de lui donner ce millième baiser, promis depuis si longtemps.

Au niveau de la lecture, l'écriture de Tillie Cole est agréable et fluide, tout en tendresse, et les deux personnages principaux sont très attachants. Poppy, surtout, m'a conquise par sa détermination et sa force de caractère. Certaines choses sont très attendrissantes : l'idée du "flacon de baisers", par exemple, est tout simplement adorable.

Cependant, hasard du calendrier, j'ai terminé il y a seulement quelques semaines "Nos étoiles contraires" de John Green, et la similitude de ces deux histoires fait que ce livre-ci souffre malheureusement de la comparaison. Il n'y a pas ici cette  douce folie qui habitait Gus et Hazel, les choses sont plus convenues, et on sombre assez facilement dans le larmoyant et le pathos (avec un certain agacement parfois!)

Enfin, ce livre a un terrible défaut, mais de taille : la quasi-totalité de l'histoire est dévoilée dans la quatrième de couverture. Alors que l'on s'attend à ce que l'histoire commence ici, ce n'est en réalité que le développement de cette quatrième que l'on trouve dans le livre, sans autre intrigue ni suspens. J'avoue que cela m'a énormément gâché mon plaisir.

Au final, une lecture touchante et tendre, mais sans grande originalité, à réserver à ceux et celles qui aiment les romances plutôt classiques où l'on sort les mouchoirs...

#lachroniquedespitchouns
 

 

 

Commenter cet article