Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la joie d'être bordélique de Jennifer McCartney

Publié le par Malénia

De la joie d'être bordélique de Jennifer McCartney

Genre Humour

Résumé

La magie du rangement a fait son temps. Faisons la peau à cette absurdité et commençons à acheter plein de trucs, pour les semer partout où nous en avons envie ! Savez-vous que la science a prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives (et aussi plus intelligentes et plus séduisantes) ? Mais être un vrai bordélique et se laisser aller est un art ! Ce livre va vous apprendre comment vivre dans le bazar (en tout chose et de la cave au plafond), en pleine conscience et dans la joie. Et le résultat est époustouflant : vos plantes vont cesser de mourir, votre bouteille de whisky ne s'asséchera plus jamais, vous allez pouvoir vous lâcher, et vous découvrirez que vous avez perdu du poids. Il est temps de reprendre votre vie en main et de la débarrasser de la manie du rangement.

Mon avis

Le livre se présente comme un "anti-manuel" de développement personnel, qui va vous aider non pas à ranger, mais à devenir une vraie bordélique, heureuse et affirmée. Les différents chapitres, comme dans un de ces livres "bien-être" vont vous guider vers votre cheminement, puis vous tester et vous prodiguer conseils, pas à pas, jusqu'à l'obtention du but.

L'idée est amusante, et le propos plutôt sympathique. L'auteure se moque des manuels de bonne conduite, et en prend même le contrepoint. Elle s'attache tout particulièrement à détruire les théories de Marie Kondo, et de sa théorie du rangement. Le problème, c'est que je n'ai pas lu ce livre et son auteure. Je ne sais donc pas pourquoi Jennifer Mc Cartney lui en veut autant. Sa parodie est un véritable règlement de comptes où il faut détruire à tout prix la précédente théorie, et quand on ne la connaît pas...on s'ennuie un peu!

Je ne peux donc pas dire que j'ai été transportée par ma lecture. Ce n'était pas désagréable, ça m'a parfois fait sourire... mais il m'a fait l'effet d'un sketch drôle mais un peu longuet... Il  ne me laissera pas un souvenir impérissable!

Commenter cet article