Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mrs Creasy a disparu de Joanna Cannon

Publié le par Malénia

Mrs Creasy a disparu de Joanna Cannon

Genre Comédie

Résumé

«  Ce sont les décisions anodines, celles qui se glissent dans le quotidien sans qu’on les remarque. Ce sont elles qui nous tuent.  »
1976. C’est l’été sur l’Avenue.
Alors qu’une redoutable canicule s’insinue dans les cours et les jardins, dans le moindre interstice de vies comme mises entre parenthèses, une voisine disparaît. Tandis que Grace et Tilly mènent l’enquête, les esprits s’échauffent, les langues se délient, les souvenirs remontent à la surface – les souvenirs, et la culpabilité.
Car dix ans plus tôt, quelque chose est arrivé dans cette rue bien comme il faut. Quelque chose de terrible. Et face au vide causé par la disparition de leur voisine, Sheila, Petit Brian, Harold et tous les habitants de l’Avenue sont forcés de faire face au vacarme assourdissant de leurs propres doutes. Chacun à leur tour, ils vont se quereller, se jeter leurs vieilles rancœurs au visage et s’épier les uns les autres, bien à l’abri derrière leurs portes closes...
Qu’est-il arrivé à Margaret Creasy? Que cache l’anxiété des voisins ? Et qu’est-ce que Walter Bishop, l’inquiétant occupant du numéro 11, a bien pu leur faire, pour qu’ils gardent une telle dent contre lui ?

Mon avis

L'histoire est celle de Grace et de Tilly, deux jeunes filles d'un quartier à priori soudé, dans les années soixante-dix. Tout à coup, une de leur voisine, Mrs Creasy va brutalement disparaître, et les deux enfants vont aller à sa recherche, ou plutôt à la recherche de Dieu, guidées par les paroles de leur pasteur qui leur explique que "Dieu est partout".

De commérages en rumeurs, elles vont alors en apprendre beaucoup sur l'histoire de leur quartier tranquille et de son paisible voisinage.

Sous couvert d'une enquête policière dans un environnement aseptisé, c'est une comédie grinçante que nous offre l'auteure. Elle se promène dans les méandres des cœurs et des esprits, et met habilement en lumière la malfaisance de la rumeur.

J'ai cependant eu plus de difficultés avec la plume de l'auteur, que j'ai trouvé peu rythmée et assez empesée.Malgré la cohérence de l'intrigue et la justesse du sujet, je n'ai pu retenir plusieurs bâillements, et certains passages m'ont paru atrocement longs.

Je suppose que c'est voulu, mais j''aurais préféré quelque chose de plus dynamique, cela a freiné ma lecture et mon engouement pour l'histoire. A tel point que j'ai même eu un peu de mal à terminer ce livre.

A réserver aux mateurs de romans psychologiques au rythme lent, pesant, et peut-être légèrement soporifique ^^

 

 

Commenter cet article