Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pères et fils de Howard Cunnell

Publié le par Malénia

Pères et fils de Howard Cunnell

Genre Contemporain

Résumé

Construit à la manière d’un diptyque, Pères et fils est un bouleversant récit de vie. La première moitié du livre est tout entière emplie de l’absence du père du narrateur et des errances du fils, incapable de combler ce vide affectif. Années noires, de mise en danger permanente, que viendront, dans un second temps, apaiser l’amour et la paternité. Mais le chemin reste long : Jay, la fille adoptive de l’auteur, est une adolescente torturée.

En alliant les souvenirs douloureux de son enfance et sa propre maturation à la chronique du chaos que déclenchent les doutes de Jay, Howard Cunnell livre un puissant récit autofictionnel, et une riche réflexion sur les enjeux de la masculinité contemporaine et de la paternité.

Mon avis

L'histoire est d'abord celle d'un petit garçon Howard et de son grand frère, Luke, dont le père est parti avant même la naissance du plus jeune. Howard souffre de cette absence, qui lui donne une forme de culpabilité et un sentiment très fort d'abandon. Leur vie est rythmée par la violence et une certaine forme de désespoir.

En grandissant, Howard déménage à Londres. C'est le début d'une errance alcoolisée, entre débauche et renoncement. Puis à son tour il devient père. Mais Jay, même si elle a un père aimant et présent, est à son tout une adolescente torturée avec des problèmes d'identité.

C'est un livre très bien écrit, avec des tournures de phrases parfois très poétiques. Il se dégage de ce roman une tristesse diffuse, proche de la mélancolie et du renoncement. Une lecture sombre, dans laquelle j'ai eu beaucoup de mal à entrer. Je n'ai pas réussi à éprouver de l'empathie pour les personnages, à part peut-être pour Jay et son mal de vivre. Pour tout dire, j'ai même eu beaucoup de mal à terminer cette lecture, tant cette ambiance m'a plombée. 

Un livre qui a de belles qualités littéraires, donc, mais malgré mes efforts, je suis passée totalement à côté.

Commenter cet article