Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une vie violente de Pier Paolo Pasolini

Publié le par Malénia

Une vie violente  de Pier Paolo Pasolini

Genre Contemporain

Résumé

Dans la lignée des Ragazzi auquel il succède, Une vie violente poursuit l’exploration de la jeunesse perdue des bas-fonds romains avec un réalisme cru. Tommasino, le héros du livre, tente de se forger une réputation dans un quartier de Rome livré aux petits malfrats. Pour ce faire, il s’adonne à la force des faibles, la violence, et devient un de ces vitelloni, un voyou à la petite semaine qui survit de vols à main armée et larcins en tout genre. La prison puis la maladie sauront-elles l’emmener sur les chemins de la rédemption 

Mon avis

L'histoire est celle de Tomasso, un petit voyou italien qui a grandi dans les quartiers pauvres de Rome. De son enfance à sa mort, il ne rencontrera que pauvreté et violence. C'est une livre sans espoir, où la violence et un déterminisme obscur viennent à chaque page nous accabler un peu plus.


L'histoire est dure, le ton l'est tout autant. La vie de Tomasso nous est décrite sans fards. C'est une plongée sans retour, insidieuse, brûlante. Il est difficile de décrire les péripéties que vit le protagoniste. Il est même difficile de parler de ce livre. Il faut le lire.
J'avais déjà essayé, il y a plusieurs années, de m'attaquer à cette oeuvre de Pasolini. Mais les tournures argotiques et le vocabulaire m'avait freinée, au point de stopper totalement ma lecture.


Cette fois, ce ne fut pas le cas, mais il est vrai que le lecteur doit fournir à chaque instant un effort de concentration et de compréhension assez pénible. Finalement, on en sort quelque peu nauséeux, et indécis. Ecoeuré par un monde qui conduit inexorablement ses enfants à abattoir, et révolté par sa propre impuissance. 
A découvrir.

Commenter cet article