Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une sorcière à la cour de Philippe Madral

Publié le par Malénia

Une sorcière à la cour de Philippe Madral

Genre Historique

Résumé

« Si les hommes étaient plus aimants, ces prétendues sorcières n’existeraient pas. Ces malheureuses, que leurs époux battent, parfois jusqu’à la mort, n’est-il pas juste qu’elles cherchent à s’en défendre ? C’est la condition dans laquelle notre société tient les femmes qui provoque de telles aberrations criminelles. »
1678. Tandis que Louis XIV mène grand train à Saint-Germain et Versailles, Paris est frappé par les meurtres les plus abominables et la rumeur enfle : des empoisonneuses œuvrant pour le diable auraient infesté la ville.
Lorsque le scandale gagne la cour, le roi ordonne à La Reynie, lieutenant général de police, de démanteler les officines et de punir les sorcières. À mesure qu’il enquête, ce dernier comprend que le roi est victime d’un complot. Mais surtout, il découvre que derrière ces actes diaboliques se cache une plus grande violence encore, subie par les femmes. Maintenues toute leur vie sous l’autorité d’un père, d’un frère ou d’un mari, ont-elles d’autre choix que le crime pour conquérir leur liberté ?
Dans cette enquête sulfureuse, Philippe Madral nous plonge au cœur d’une société en pleine mutation et revisite sous un jour complètement nouveau la célèbre affaire des Poisons, avec un souffle romanesque exceptionnel.

Mon avis

Ce roman historique relate l'affaire des poisons qui a secoué la cour du dix-septième siècle. En se concentrant sur l'enquêteur, l'auteur nous fait revivre les remous causés par cette affaire et les petits arrangements de la justice.

Je n'ai pas pour habitude de lire des romans historiques, mais le thème de celui-ci m'a particulièrement attirée. La sorcière est une figure emblématique de notre société, par son côté maléfique sans doute, mais aussi par la liberté réelle ou supposée qu'on lui prête aujourd'hui.

L'histoire est prenante et très bien documenté. On se plonge avec facilité dans la cour du roi et ses méandres politiques. Les descriptions, nombreuses et foisonnantes, nous permettent d'imaginer l'ambiance de cette époque, ainsi que les différents personnages historiques qui jalonnent le récit.

J'ai cependant mis pas mal de temps à terminer cette lecture. Le style de l'auteur est très documentaire et pas toujours très rythmé. Les descriptions sont longues et les phrases alambiquées, il y a même quelques passages que j'ai lu en diagonale (mea culpa).

Cependant l'histoire et le thème de ce roman mérite qu'on s'y attache. D'autant qu'il pose quelques questions très actuelles sur la place des femmes aujourd'hui...

 

Commenter cet article