Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #ya tag

169 jours pour le faire de Lindsey Rosin

Publié le par Malénia

169 jours pour le faire de Lindsey Rosin

Genre Jeunesse

Résumé

Le faire ou ne pas le faire ? Telle est la question.

Alex l’a déjà fait. Du moins c’est ce qu’elle laisse croire.
Emma n’y a jamais vraiment pensé mais pourquoi pas ?
Zoë n’arrive même pas à y songer sans devenir rouge tomate.
Quant à Layla, elle a tout prévu : elle le fera avec son petit ami le jour de la Saint-Valentin.

Quatre filles. Un Pacte. Et 169 jours pour le faire.

Mon avis

Lorsque Layla réunit Alex, Emma et Zoé, ses trois meilleures amies, c’est pour leur annoncer une grande nouvelle. Après des mois de relation, elle a décidé de faire l’amour avec son petit ami, et elle se laisse 169 jours pour le faire. 169jours, c’est le temps qu’il leur reste à toutes pour entrer en fac et changer de vie. Au fil de la discussion, elles vont alors décider de faire un drôle de pacte : elles vont toutes le faire, avant ce fameux cent soixante neuvième jour...
 

A travers ces quatre filles, l’auteure nous amène alors vers différentes visions de la sexualité : les relations homosexuelles, la quête du plaisir, la peur, l’attente... Le projet est louable, mais je ne l’ai pas trouvé abouti. L’écriture est très simple, et les dialogues manquent un peu de réalisme. J’ai eu du mal à m’attacher à ces personnages stéréotypés, loin de ceux que je côtoie. On est ici dans un univers proche des « Beverly Hills » et autres « Melrose Place » (oui, je sais, mes références datent un peu, mais je suis vieille, c’est comme ça)

Tout y est lisse et rose, de la glace aux cookies au bal de fin d’année.

En résumé, je n’ai pas réussi à « entrer » dans cette histoire, où le dénouement tout aussi convenu, m’a laissé de marbre. Ce n’est pas un livre que je conseillerais. Dans la même thématique, je recommande plutôt l’excellent roman de Sophie Laroche «Six potes en seconde » qui me paraît bien plus proche des préoccupations de nos adolescents européens, et surtout bien plus réaliste quand à leurs attentes.

 

 

Voir les commentaires

Une fille comme ça de Sara Zarr

Publié le par Malénia

Une fille comme ça de Sara Zarr

Genre YA

Résumé

"C'est Deanna, tu sais la fille qui..." Cette phrase, Deanna a l'impression de l'entendre chuchotée sur son passage chaque jour, partout, au lycée, dans la rue, depuis quatre ans. Elle avait treize ans, elle en a dix-sept.
II est temps de tordre le cou aux rumeurs, de faire taire les mauvaises langues, de redresser la tête et de regarder le monde droit dans les yeux.

Mon avis

L’histoire est celle de Deanna. Quand elle avait 13 ans, son, père l’a surprise en train de faire l’amour avec son petit ami dans une voiture . L’histoire a fait l’objet de tous les ragots de la petite ville. Depuis, Deanna est cataloguée comme la garce du coin. Les garçons la houspillent, ses parents l’ignorent. Dans ce schéma improbable, elle essaie de survivre.

Deanna est un personnage très attachant. On éprouve immédiatement beaucoup d’empathie pour son histoire, si triste et malheureusement si commune. On ressent l’injustice de sa condition de femme, la maladresse de son adolescence, le manque affectif qui l’a menée là. Plusieurs passages nous mettent mal à l’aise, notamment dans sa relation avec Tommy, son pseudo petit ami. On y voit toute ambiguïté d’une relation précoce dans une société de tout-consommation. Ainsi quand Deanna reproche à Tommy de ne jamais l’avoir amené au cinéma ou au restaurant, mais seulement dans des parking vides,Tommysemble surpris, comme s’il n’y avait même pas pensé.
Je suis sortie de cette lecture un peu bousculée. J’ai trouvé l’histoire de cette jeunesse à la dérive terriblement triste, presque glauque. C’est un livre recommandé à partir de 13 ans, mais je pense qu’il mérite un accompagnement, et sans doute un véritable débat par la suite.
A lire et à méditer.

Voir les commentaires

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

Publié le par Malénia

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

Genre YA fantastique

Résumé

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu'il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d'enfants qu'il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu'il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s'accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu'à suivre les dernières instructions qu'a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle...

Mon avis

J'avais repéré ce livre et son intrigante couverture à sa sortie, mais la sortie du film, (adulé par les uns ou décriés par les autres) l'avait insidieusement poussé au bas de ma PAL. On ne parlait plus que de cette Miss Peregrine, et cela me suffisait, merci. Puis, une fois l'engouement passé, j'ai eu envie de le déterrer, surtout en croisant la superbe couverture du tome 2. Il s'agit d'une lecture fantastique (ce qui, suivant comme il est dosé, n'est pas forcément mon genre de prédilection), mais je me suis laissée tenter.


L'histoire est celle de Jacob un jeune adolescent de 16 ans, qui va chercher à percer les secrets de son grand-père après sa mort. On va alors le suivre jusqu'à une île où le vieil homme aurait habité enfant, et Jacob va y rencontrer son passé et ses démons.


Autant le dire immédiatement, peu de choses sont vraisemblables dans le livre : cet adolescent qui part au bout du monde, les voyages dans le temps, les transformations... Et pourtant, j'ai complètement accroché. Je pense que cela tient beaucoup à l'écriture de Ramson Rigg, qui est à la fois poétique et efficace. L'intrigue est soutenue, le suspens ménagé : on ne s'ennuie pas. Bref, j'ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de Jacob et de ses acolytes, et je me plongerai avec plaisir dans la suite de ses aventures. Un mot enfin sur le livre en lui-même : c'est un véritable régal pour les yeux, avec ses reproductions de photos anciennes dans des tons vieillis, il est vraiment très beau.

Un bémol cependant, la fin, que je trouve particulièrement étrange et assez peu probable... Mais je vous laisse vous faire votre propre avis à ce sujet!

 

Voir les commentaires

The november Criminals de Sam mumson

Publié le par Malénia

The november Criminals de Sam mumson

Genre YA

Résumé

Addison Snatch est fan de latin, un peu amoureux de sa meilleure amie, pas franchement populaire, et... dealer officiel de son lycée. Quand un de ses camarades de classe se fait tuer, Addison décide de mener l'enquête.

Mon avis

L'histoire est celle d'Addison, qui est le dealer de son lycée. Pas très populaire, il vit avec un père dépressif et lâche. Un jour, un élève de son lycée se fait tuer, et même s'il le connaissait à peine, Addison va faire une fixation sur ce crime, jusqu'à mener une sorte d'enquête parallèle, pas très organisée.


Mon avis sur ce livre est très mitigé. J'ai aimé le personnage d'Addison, adolescent insupportable que l'on a tour à tour envie de plaindre et de baffer. Il deale de l'herbe, il méprise ses clients, et est aussi intelligent qu'immature. J'ai également aimé la relation ambigüe qu'il entretient avec sa meilleure amie.Et surtout j'ai accroché à l'écriture "brute" de l'auteur, violente, sans filtre.

Mais... car il y a un mais.... L'histoire (ou plutôt ce qui tient lieu de) ne tient pas debout une seconde. Vous imaginez quelqu'un qui appelle un potentiel criminel pour l'insulter en oubliant l'affichage du numéro? Beaucoup de choses, comme celle-ci, ne sont pas crédibles du tout. Et surtout, il n'y a pas d'intrigue. On ne comprend pas ce que cherche Addison, ni où l'auteur veut en venir. En tant que lecteur, on attend que quelque chose arrive, on se sait pas quoi ni pourquoi... Et le livre se termine. Mais la sensation de vide reste.

En conclusion, c'était à la fois une agréable lecture, et une lecture sans intérêt.

Un avis mitigé, donc :)

 

Voir les commentaires

Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

Publié le par Malénia

Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

Genre YA

Résumé

Poppy et Rune sont amoureux depuis qu'ils ont cinq ans.Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s'embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l'autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu'elle aime plus que tout.C'est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy : elle a un cancer et ne voulait pas que Rune souffre inutilement en apprenant la nouvelle.Mais Rune, toujours amoureux, s'est juré de rendre Poppy heureuse, même s'il ne leur reste plus que quelques mois à vivre ensemble. Et de lui donner, juste avant sa mort, son millième baiser…

Mon avis

Un mot, pour commencer, sur cette couverture très (trop?) girly qui me plaît cependant beaucoup. Ce flacon de baisers sur fond rose a un côté très romantique, tout comme le titre, qui nous donne envie de se plonger dans un livre tout doux, sans autre préoccupation que de passer un agréable moment tout en tendresse.

L'histoire est celle de Poppy et Rune, amoureux depuis toujours, que la vie va séparer injustement. Quand ils vont se retrouver, Poppy est gravement malade, mais Rune, toujours éperdu, se fait un devoir de lui donner ce millième baiser, promis depuis si longtemps.

Au niveau de la lecture, l'écriture de Tillie Cole est agréable et fluide, tout en tendresse, et les deux personnages principaux sont très attachants. Poppy, surtout, m'a conquise par sa détermination et sa force de caractère. Certaines choses sont très attendrissantes : l'idée du "flacon de baisers", par exemple, est tout simplement adorable.

Cependant, hasard du calendrier, j'ai terminé il y a seulement quelques semaines "Nos étoiles contraires" de John Green, et la similitude de ces deux histoires fait que ce livre-ci souffre malheureusement de la comparaison. Il n'y a pas ici cette  douce folie qui habitait Gus et Hazel, les choses sont plus convenues, et on sombre assez facilement dans le larmoyant et le pathos (avec un certain agacement parfois!)

Enfin, ce livre a un terrible défaut, mais de taille : la quasi-totalité de l'histoire est dévoilée dans la quatrième de couverture. Alors que l'on s'attend à ce que l'histoire commence ici, ce n'est en réalité que le développement de cette quatrième que l'on trouve dans le livre, sans autre intrigue ni suspens. J'avoue que cela m'a énormément gâché mon plaisir.

Au final, une lecture touchante et tendre, mais sans grande originalité, à réserver à ceux et celles qui aiment les romances plutôt classiques où l'on sort les mouchoirs...

#lachroniquedespitchouns
 

 

 

Voir les commentaires

Positive de Paige rawl

Publié le par Malénia

Positive de Paige rawl

Genre YA

Résumé

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu’au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.

Mon avis

L'histoire de Paige Rawl est celle d'une adolescente populaire qui va révéler un secret à sa meilleure amie : elle est séropositive. De là, les réactions autour d'elle vont s'enchaîner de façon toujours plus négatives.


C'est un livre aussi poignant que déprimant. Paige rawl nous raconte son dur cheminement et son combat contre la maladie, et on ne peut que s'émouvoir devant cette toute jeune fille qui a déjà autant vécu. Mais les réactions que sa maladie entraînent sont, elles, particulièrement effrayantes.

Alors que l'on croyait avoir tout dit sur le VIH, sur les modes de contamination et de prévention, on s'aperçoit dans ce livre que les adolescents en sont pour la plupart totalement ignorants. Entre peur de l'autre et haine, harcèlement et, justement, ce fameux "positivisme", ce livre est un véritable coup de poing qui nous rappelle une fois encore, qu'en matière de VIH l'information est essentielle, encore et encore.


Une lecture qui vous saisira probablement  autant que moi, mais que  je vous recommande vivement.

Voir les commentaires

Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser de Jo Witek

Publié le par Malénia

Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser  de Jo Witek

Genre YA

Résumé

Xavier, 14 ans, ne pense plus qu'à une seule chose...Mina. Pour lui, c'est sûr, il est amoureux. Mais il se pose tellement de questions: comment on embrasse une fille? Que faire de ses mains? Peut-on lui toucher les seins au premier rendez-vous? Xavier n'a personne à qui fier ses interrogations. Son meilleur ami, Martin, n'est jamais sorti avec une fille. Impossible d'en parler avec ses parents. Heureusement, il trouve le soutien de sa grand-mère et décide de consigner ses journées et ses nouvelles émotions dans son Notebook jaune..

Mon avis

Une histoire très tendre où l'on suit un tout jeune adolescent dans ses premiers émois amoureux. C'est une très jolie lecture. Alors que l'on a l'habitude de suivre des récits de jeunes filles face à leur premier amour, dans un style plutôt girly, ici l'auteure s'est mise dans la peau d'un garçon et s'est interrogée sur le peu d'informations que les garçons sont amenés à échanger sur leurs sentiments.

L'histoire est écrite à la première personne et l'écriture est fluide, presque addictive pour le lecteur. On n'a aucun mal à s'identifier au personnage de Xavier, tout à tour anxieux, maladroit ou triste. Mais au delà de ça, c'est aussi un livre qui interroge sur les modèles que l'on donne aux jeunes garçons, et sur la place qu'on leur laisse en terme d'amour et de sentiments, face aux terribles et archaïques :  "c'est pour les filles" ou "c'est pour les garçons".

Un petit livre très réussi, donc, que je recommande vivement, aux garçons comme aux filles, bien sûr ;)

Voir les commentaires

#Reine du lycée: Confessions d'une star des réseaux sociaux de Melissa De La Cruz

Publié le par Malénia

Genre Jeunesse

Résumé

Je m’appelle Lele Pons et je suis drôle. Si, si. Je le sais ; mes milliers de followers sur Internet le savent. Mais dans le monde réel, personne ne me connaît. Je dois manger toute seule à la cantine en supportant les remarques d’Yvette (la peste du lycée) sur mes cheveux mal peignés (pas ma faute, réveil difficile) et mes déguisements de pirate (apparemment, ce n’est pas à la mode). Un jour, une de mes vidéos fait le tour de l’Amérique. Et tout à coup, je deviens l’amie idéale. Je suis de toutes les fêtes (les cools comme les fiascos), fais rire tout le monde dès que j’ouvre la bouche et j’ai maintenant… tenez-vous bien… 10 100 000 abonnés. Bref, Lele 2.0 est née, et il va falloir s’adapter.

Mon avis

L'histoire est celle de Lele Pons, une jeune adolescente peu populaire, qui, grâce à des vidéos postées sur Vine, va devenir peu à peu une star des réseaux sociaux et la reine de son lycée. 


J'ai commencé ce livre comme une fiction, sans savoir que Lele Pons était un personnage réel, et que ce livre était son "histoire". (A vrai dire, je ne connaissais même pas "Vine" c'est vous dire mon inculture en matière de stars des réseaux sociaux.)


L'histoire est assez banale : une fille effacée, presque transparente, va devenir la star du lycée (et plus). L'écriture est fluide, mais on navigue dans un univers très américain et mièvre, un peu à la Beverly Hills (oui, mes références datent...on l'a déjà dit^^) où les filles doivent être populaires et blondes, les garçons sportifs etc etc. Ce n'est pas du tout original.

Pourtant, on s'attache à cette ado, on a envie de savoir ce qu'elle va devenir et il ne se passe...rien.

Elle devient une star des réseaux sociaux, comme le titre l'indique. A quoi ont servi les 272 pages entre le titre et le mot fin me direz-vous?

Je cherche encore....

Voir les commentaires

A ma source gardée de Madeline Roth

Publié le par Malénia

A ma source gardée de Madeline Roth

Genre YA

Résumé

Jeanne passe toutes ses vacances dans le village de sa grand-mère et y retrouve à chaque fois sa bande d’amis. Cette année-là, Lucas se joint à eux. Jeanne en tombe amoureuse, éperdument. Lui aussi sans doute, mais ils gardent le secret. Ce bonheur l’habite, elle aime tout de lui. L’été suivant alors qu’elle revient par surprise, elle comprend que cet amour n’est pas complètement réciproque, pas comme elle le pensait. C’est le trou noir qui l’absorbe. Il lui faudra du temps pour en parler, pour évoquer cet enfant qu’elle attendait et qu’elle n’aura pas…

Mon avis

L'histoire de Jeanne nous est racontée à la première personne, dans un long monologue qui relate ce fameux été où elle croit trouver l'amour. On la suit ensuite dans osn retour qu'elle croit triomphant, et on comprend  la souffrance qui va l'habiter quand elle comprendra que ce qu'elle a pris pour de l'amour n'en est pas.

Le thème était difficile à traiter : la découverte de l'amour et de la sexualité, la déception, la grossesse prématurée... Pourtant l'auteur s'en sort à merveille. C'est un petit roman très courte qui non plonge en quelques pages dans les méandres tortueux de l'âme adolescente, et on a beaucoup de mal à se détacher de ce personnage si entier et si malheureux. J'ai trouvé ce texte vraiment poignant, et très bien écrit.

Sans plonger dans des discours moralisateurs ou trop larmoyants, Madeline Roth nous raconte une tranche de vie terriblement triste, sans autre parti pris que celui de nous offrir de la belle littérature. Bravo.

Voir les commentaires

Le musée des monstres de Lauren Oliver et H.C Chester

Publié le par Malénia

Genre Jeunesse

Résumé

« Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! » Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l’acrobate et assistant du magicien… Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l’abri des murs d’un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles évènements s’enchaînent. Suite à la mort d’une spectatrice lors d’une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d’être à l’origine d’une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l’enquête… Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé…

Mon avis

Dans le musée des monstres, on suit les aventures de quatre enfants aux talents et aux particularités extraordinaires. Orphelins, ils vivent tous  dans le petit musée de Monsieur Dumfrey, qui les a recueilli et les traite bien. Mais ils sont soudain plongés au coeur d'une intrigue où se mêlent morts violentes, vols et agressions. Résolus à mener l'enquête, on les suit à travers cette aventure.


Si vous êtes un(e) fidèle de ce blog, vous connaissez mon goût pour les sublimes illustrations de Benjamin Lacombe. Aussi, même si je ne connaissais pas l'auteure, j'ai été immédiatement attirée par cette couverture intrigante et très réussie.


L'écriture est fluide et les enfants, avec chacun leur talent particulier, sont bien décrits et identifiables. Je dois pourtant admettre que j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Malgré ces personnages si attachants et bien campés, on peine à se mettre dans l'ambiance et certains passages traînent en longueur. Les premiers chapitres sont assez ennuyeux, beaucoup de descriptions et peu d'action, c'est fastidieux à lire, surtout pour des jeunes ados je pense.

Heureusement, quand cela "démarre" enfin, l'histoire prend corps et on se régale de suivre les enfants dans une véritable enquête policière. Les indices se succèdent, les fausses pistes, les filatures... C'est la partie du livre que j'ai préféré. On se laisse embarquer avec les enfants, on cherche... Un régal!

En conclusion, malgré un début un peu long, j'ai fait une très jolie découverte avec ce livre dépeignant un univers étrange et addictif, et surtout avec cette enquête policière pleine de suspens. J'ai cependant été un peu déçue par les illustrations, qui, même si elles sont très belles, sont extrêmement rares. Je m'attendais à en voir plus...

 

Voir les commentaires

1 2 > >>