Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Démences - Graham Masterton

Publié le par Malénia

Démences - Graham Masterton

Genre Horreur 

 

Résumé

Les 137 pensionnaires de l'asile, tous de dangereux criminels, avaient brusquement disparu sans laisser de trace. La police ne les avait jamais retrouvés. Comment aurait-on pu imaginer, ne serait-ce qu'une seconde, qu'ils s'étaient réfugiés dans les murs mêmes de l'asile, à l'intérieur des murs? Il n'y a que les fous pour croire sérieusement à l'efficacité de la magie noire. Et les fous furieux pour s'en servir.

Mon avis

Si vous êtes un ou une fidèle de mes chroniques, vous savez sans doute à quel point j'apprécie Stephen King et la littérature d'horreur/épouvante. Graham Masterton est, sans conteste, un des maîtres du genre. Lorsque j'ai eu la chance de l'interviewer pour Les Rebelles-Webzine, cela m'a donné l'occasion de me replonger dans son œuvre, et pour moi « Démences » est, de toute évidence, son meilleur livre.

L'histoire est celle de Jack, qui va se laisser entraîner dans un ancien asile par une étrange petite fille vêtue de gris. De cet hôpital psychiatrique à l'abandon, cent trente-sept personnes ont disparu sans laisser de traces… ou peut-être sont-elles toujours là... 
Le style de Graham Masterton est sans équivalent : par des descriptions détaillées et très imagées, il nous plonge dès les premières pages dans une atmosphère oppressante, puis fait monter l'angoisse crescendo, de page en page, pour nous amener à des scènes violentes, de plus en plus sombres et glauques, jusqu'à verser véritablement dans le gore et le sanglant.

C'est un véritable tour de maître que de pouvoir conserver chez le lecteur cette sensation d'inquiétude tout au long du récit, et Graham Masterton y parvient mieux que n'importe qui. À la fin de ce livre, on n'a pas "peur" au sens premier du terme, mais on redoute le moindre petit bruit dans sa maison...

À réserver, bien sûr, à un public adulte et averti !

Commenter cet article