Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #humour tag

Mémé dans les orties de Aurélie Valognes

Publié le par Malénia

Mémé dans les orties de Aurélie Valognes

Genre Humour

Résumé

Ferdinand Brun est atypique. 
Le genre de vieux monsieur qui boude la vie et s’ennuie à (ne pas) mourir. 
Tel un parasite, il occupe ses journées en planifiant les pires coups possibles qui pourraient nuire et agacer son voisinage. 
Il suffit d’un nœud qui se relâche et laisse partir son seul compagnon de vie, Daisy sa chienne, pour que tout s’écroule. 

Quand Juliette, une fillette de dix ans, et Béatrice, la plus geek des grands-mères, forcent littéralement sa porte pour entrer dans sa vie, Ferdinand va être contraint de se métamorphoser et de sortir de sa chrysalide, découvrant qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à vivre…

Mon avis

L'histoire est celle de Ferdinand, un vieux monsieur bougon et querelleur, qui vit seul avec sa chienne Daisy. Quand celle-ci disparaît, il perd un peu les pédales, jusqu'à ce qu'il ne s'ouvre enfin au monde extérieur.

C'était une jolie aventure que celle de ce vieux monsieur qui reprend enfin goût à la vie, Aurélie Valognes a une plume vive et déliée, et la façon dont elle nous décrit ce "tonton Daniel" est amusante et tendre.

J'ai beaucoup aimé le thème de ce roman, inhabituel, et la façon dont l'auteure a évoqué la vieillesse et ses petites et grandes déconvenues. Pourtant, ce n'est pas un roman triste ou larmoyant, certains personnages, comme la petite Juliette, sont même très drôles et dynamiques!

La seule chose qui m'a un peu manquée, c'est une intrigue plus soutenue, j'ai trouvé quelques longueurs dans le récit, alors qu'à d'autres moments certains passages, comme l'histoire avec Madame Suarez, auraient sans doute mérité de plus amples développements.

Mais ce sont vraiment de petites remarques mineures, j'ai passé un bon moment avec cette lecture, et j'ai découvert une nouvelle auteure que je suivrai très certainement!

 

Voir les commentaires

De la joie d'être bordélique de Jennifer McCartney

Publié le par Malénia

De la joie d'être bordélique de Jennifer McCartney

Genre Humour

Résumé

La magie du rangement a fait son temps. Faisons la peau à cette absurdité et commençons à acheter plein de trucs, pour les semer partout où nous en avons envie ! Savez-vous que la science a prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives (et aussi plus intelligentes et plus séduisantes) ? Mais être un vrai bordélique et se laisser aller est un art ! Ce livre va vous apprendre comment vivre dans le bazar (en tout chose et de la cave au plafond), en pleine conscience et dans la joie. Et le résultat est époustouflant : vos plantes vont cesser de mourir, votre bouteille de whisky ne s'asséchera plus jamais, vous allez pouvoir vous lâcher, et vous découvrirez que vous avez perdu du poids. Il est temps de reprendre votre vie en main et de la débarrasser de la manie du rangement.

Mon avis

Le livre se présente comme un "anti-manuel" de développement personnel, qui va vous aider non pas à ranger, mais à devenir une vraie bordélique, heureuse et affirmée. Les différents chapitres, comme dans un de ces livres "bien-être" vont vous guider vers votre cheminement, puis vous tester et vous prodiguer conseils, pas à pas, jusqu'à l'obtention du but.

L'idée est amusante, et le propos plutôt sympathique. L'auteure se moque des manuels de bonne conduite, et en prend même le contrepoint. Elle s'attache tout particulièrement à détruire les théories de Marie Kondo, et de sa théorie du rangement. Le problème, c'est que je n'ai pas lu ce livre et son auteure. Je ne sais donc pas pourquoi Jennifer Mc Cartney lui en veut autant. Sa parodie est un véritable règlement de comptes où il faut détruire à tout prix la précédente théorie, et quand on ne la connaît pas...on s'ennuie un peu!

Je ne peux donc pas dire que j'ai été transportée par ma lecture. Ce n'était pas désagréable, ça m'a parfois fait sourire... mais il m'a fait l'effet d'un sketch drôle mais un peu longuet... Il  ne me laissera pas un souvenir impérissable!

Voir les commentaires

Contes à vomir debout - Gudule

Publié le par Malénia

Contes à vomir debout - Gudule

Genre Humour

Résumé

Parus initialement dans Charlie hebdo, Hara kiri, Fluide glacial , Psikopat et Hebdogiciel durant les années 80, ces trente-cinq contes ont retrouvé une seconde jeunesse grâce aux illustrations de Philippe Caza.
Leur cruauté vintage vous rappellera un temps où le politiquement correct n’ était pas de rigueur, et où l’on riait de tout — surtout du mauvais goût !

Mon avis

Lorsque j'ai reçu ce service de presse, de la part des Editions Armada, j'ai été agréablement surprise. C'est un très beau livre noir, brillant, avec une superbe couverture. Si vous êtes des fidèles de ce blog, (sinon c'est mal!) vous connaissez forcément mon goût pour les œuvres de Gudule, grande dame partie trop tôt, que j'ai d'ailleurs déjà chroniquée ici, ici, ici ,ici, et encore ..bref, je ne m'en lasse pas.

Aussi, la découvrir dans ce nouveau registre, l'humour noir et acide, m'a particulièrement plût, et c'est avec un grand plaisir que j'ai dévoré chacun de ces "Contes à vomir debout". Ces nouvelles ont toutes en commun une satire amusée mais corrosive de notre société contemporaine. De façon détournée, Gudule nous met face à notre réalité et à ses immondices. C'est subversif, amoral, et, comme toujours, terriblement bien écrit. On plonge avec horreur dans l'égocentrisme d'un homme qui finira par s'auto-dévorer, ou pire encore, dans les affres d'une famille tellement vouée à la lé télé réalité qu'elle en mourra, face caméra, et avec le sourire.

Sans aucune censure, ces petits contes se jouent de nos travers et les poussent à leur paroxysme, dans une cruauté macabre absolument divine. On rit, on sourit, mais toujours jaune, car c'est de nous que parle l'auteure quand elle évoque cette brigade d'assainissement, chargée de "nettoyer" la société, ou encore de ces vaccins obligatoires pour se vacciner contre les vaccins obligatoires.....

Cette édition est de plus illustrée par les crayonnés de Caza, qui viennent à merveille compléter les images (déjà fortes) que le lecteur à en tête pendant sa lecture.

Un ouvrage politiquement incorrect nous dit l'éditeur, je dirais pour ma part qu'il est bien trop correct pour être politique. Une fois encore, Gudule m'a impressionnée par sa maîtrise de la langue, de l'écriture et de l'a-propos. C'est un très bel hommage que lui rendent les éditions Armada en éditant cet ouvrage qui, véritablement, lui rend justice.

A découvrir d'urgence!

Voir les commentaires

Demain j'arrête ! - Gilles Legardinier

Publié le par Malénia

 Demain j'arrête ! - Gilles Legardinier

Genre Humour

Résumé

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis

"Quoi? t'as jamais lu Legardinier? Mais c'est suuuuuper!"

"Legardinier? Pffff, c'est du roman de gare, oublie!"

Et oui, cher lecteur, comme une fois de plus j'étais la seule à ne pas avoir découvert LE phénomène littéraire (et surtout financier) de ces dernières années, j'ai fini par me lancer dans la lecture de ce roman, séduite par la jolie couverture fuschia et le joli chat-chat à chapeau. Ou pas. Ok, en vrai j'en ai pioché un dans la pile (de toute façon y'avait toujours des chats) et c'est tombé sur celui-ci.

L'histoire est celle de Julie, une jeune femme fascinée par son voisin, et prête à tout pour le séduire. Une intrigue novatrice et prometteuse s'il en est.

Bon, j'arrête d'être vilaine. Le ton est enjoué et plutôt sympathique et la lecture de ce livre est très facile. Julie, bien qu'un peu (beaucoup,) godiche, a un côté attachant, et certaines scènes sont franchement amusantes. Pour être tout à fait honnête, au début, c'est vraiment agréable, on sourit à pas de situations qui sentent le vécu, et la découverte du personnage et de son petit univers est réjouissante. Bref, pendant les 100, 150 premières pages, on s'amuse et on passe un bon moment. Puis, ça devient un peu répétitif, cette idylle qui ne démarre pas, cette intrigue qui n'en est pas une, cette Julie aussi, qui finit par nous énerver... C'est assez lassant, et vaguement ennuyeux. Et là on s'aperçoit qu'il reste 200 pages.
Ce sont 200 pages de trop. J'ai terminé ma lecture (parce que je pensais à ma chronique, oui, lecteur, j'ai fait tout ça pour toi, ne me remercie pas!) mais sans enthousiasme. Je pense que ce livre aurait pu tenir en 200 pages, et sans être une pièce d'anthologie, il m'aurait sans doute fait passer une agréable après-midi. Là, je ne retiendrais que l'ennui de poncifs et de clichés à répétition, dans une ambiance girly agaçante...
Bref, pas de coup de cœur pour moi, je tenterais sans doute de relire ce chat - pardon, cet auteur- à nouveau, pour être sûre, mais pour cette fois, c'est un flop!

Voir les commentaires

La femme parfaite est une connasse ! - Girard

Publié le par Malénia

La femme parfaite est une connasse ! - Girard

Genre Humour

Résumé

Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.

* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné...

Mon avis

On en a beaucoup parlé. On en a dit du mal, du bien (beaucoup de bien) et au moment où sort déjà le tome 2, je m'aperçois que ce livre est dans ma PAL depuis des siècles et que je ne l'ai toujours pas lu. Voilà pourquoi hier, entre deux autres lectures, j'ai décidé de commencer celle-ci. Alors l'histoire... il n'y en a pas, en fait. Ce livre, malgré un titre et une couverture accrocheurs, est seulement une liste interminable de "bons mots", semblable à tous les sites internet du genre (du type topito, les 10 plus... etc.)

C'est drôle, parfois; très juste, souvent, mais pas franchement hilarant. C'est un condensé de toutes les petites blagues que l'on a déjà entendu, mais sans rien de neuf ou de foncièrement épatant. Heureusement, ça se lit vite, et encore : lire une liste de 150 pages, c'est quand même assez barbant!
Bref, je ne vous recommande pas cette lecture, sauf si vous n'avez vraiment rien de mieux à faire. Je ne sais pas si le tome 2 est du même acabit, je ne suis pas sûre d'aller jusque là en tout cas. Force est en tout cas de constater que si les sœurs Girard n'ont pas un grand talent d'écriture, elles semblent être des pros de la com ^^

Voir les commentaires